Pouvons-nous éviter cela !!!


Plus de deux millions de morts pourraient être évités dans le monde chaque année si les normes de pollution de l’air préconisées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) étaient respectées, selon une étude parue mardi 16 juin dans la revue Environmental Science and Technology.

Les chercheurs se sont surtout concentrés sur des particules en suspension dans l’air inférieures à 2,5 microns. Celles-ci peuvent pénétrer profondément dans les poumons, augmentant le risque d’accident vasculaire cérébral et de maladies pulmonaires comme l’emphysème et le cancer.

Cette pollution est responsable de 3,2 millions de morts prématurées par an, selon les estimations de l’OMS, soit davantage que le sida et le paludisme combinés. « Atteindre le niveau de concentration de 10 microgrammes (de ces particules) par litre d’air, le niveau préconisé par l’OMS, permettrait d’éviter 2,1 millions » de morts prématurés, soit 65 % d’entre eux.